Le FONSIS investit en fonds propres et ou en quasi fonds propres dans des projets à fort potentiel de croissance économique et de création d’emplois et de richesse.

Les projets peuvent varier en taille, allant de la PME aux grands projets structurants de grande envergure. En effet, en application de la loi 2012-34 portant sa création, le FONSIS est tenu de dédier jusqu’à 20% de ses ressources à un fonds de capital Investissement dédié aux PME sénégalaises.

Le FONSIS investit principalement dans les secteurs stratégiques définis dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), à savoir:

  • l’agriculture
  • les produits halieutiques
  • les infrastructures
  • les hubs logistiques et industriels
  • l’énergie
  • l’habitat social
  • les mines
  • les services : IT, éducation, santé, business park et tourisme

A la différence des fonds de capital-investissement privés qui exigent des Taux de Rendement Interne (TRI) de 20 à 25%, le FONSIS investit dans des projets lui permettant d’atteindre un TRI minimum net de 12%.

Dans le cadre de sa stratégie d’investissement, le FONSIS est amené à jouer trois rôles principaux :

  1. « FONSIS Développeur » : développement de projets stratégiques et recherche de partenaires par appel à manifestation d’intérêt.
  2. « FONSIS Co-investisseur » : prise de participation dans des projets reçus sur propositions spontanées d’entrepreneurs, d’investisseurs, ou de partenaires techniques et financiers. 
  3. « FONSIS Restructurateur » : restructuration d’entreprises d’Etat ou du secteur privé.

Le FONSIS accompagne les porteurs de projets sur un horizon d’investissement défini en amont de l’entrée au capital. Selon les projets et les secteurs d’intervention, il peut aller de cinq (5) à douze (12) ans. La sortie se fait par :

  • cession aux promoteurs du projet
  • cession à un autre partenaire du projet ou tiers (en favorisant le développement du secteur privé national)
  • distribution de dividendes spéciaux en levant de la dette
  • introduction en bourse
Français